2, Croisement Houssein-Carrière, Q. Mbudi , Kinshasa

pour une formation complète et harmonieuse de la personne

LYCEE LIZIBA

0813260628 - 0824178448

Q. Mbudi

Kinshasa

07:30 - 15:00

Lundi à Vendredi

logo

123 456 789

info@example.com

Goldsmith Hall

New York, NY 90210

07:30 - 19:00

Monday to Friday

7 conseils pour favoriser l’apprentissage de vos enfants à la maison.

Ces conseils viennent de ma lecture du livre « Enseignants efficaces » de Thomas Gordon. Ils nous seront utiles surtout en cette période de crise due à la pandémie du covid-19 :

  1. Faire preuve de beaucoup de patience et de tolérance

  Les parents enseignent efficacement leurs enfants quand ceux-ci sont tout petits. Leur zone d’acceptation est très grande. Ils leur accordent beaucoup de liberté, ce qui leur permet d’apprendre à leur propre rythme. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, l’attitude des parents change. Ils commencent à perdre de leur efficacité en tant qu’enseignants. Ils se mettent à « dresser » leurs enfants, à leur « donner des leçons », ils les comparent aux enfants d’autres familles. Ils s’imposent par leur pouvoir et leur autorité.

  Prenons un exemple lorsque l’enfant essaye de construire une maison avec des legos, s’il n’arrive pas à le faire, il pleure. Mais il n’arrêtera pas,  sans doute il continuera encore et encore jusqu’à ce qu’il y arrive. Pourquoi ne pas faire la même chose avec les plus grands ?

  1.  Créer un environnement propice à l’apprentissage 

Très simple les enfants apprennent beaucoup plus lorsque l’environnement où ils évoluent offre des choses à toucher, à sentir, à entendre, à manipuler.

Il peut s’agir de livres pour enfants, des crayons, des papiers, des cahiers, des stylos suspendus, des habits, des jouets à ranger les jouets. Regardez votre maison et voyez ce que vous pouvez y rajouter ou y enlever. Notez bien que tout enfant occupé apprend quelque chose.

  1. Encourager à réaliser les travaux scolaires

Le travail scolaire à la maison ne favorise l’apprentissage que si l’élève le fait volontairement par désir « naturel » d’apprendre. Aux yeux de la plupart des élèves, les devoirs ne  représentent qu’une horrible corvée.
Les travaux scolaires doivent se faire à la maison dans une zone sans problème, quand parents et enfants se sentent bien. Lorsque l’enfant fait face à un problème à propos de ses travaux, les parents peuvent l’aider par l’écoute active, qui aide l’enfant à exprimer ses sentiments et qui l’encourage ensuite à s’efforcer.

Crédit Photo: Santi Vedri (Unsplash)
  1. Se faire embaucher par son enfant

Cela veut dire laisser l’enfant venir vers vous, parce que l’enfant apprend bien par l’expérience que par un enseignement magistral. L’écoute active (écouter l’enfant, ses problèmes et l’aider à les résoudre seul) est un moyen efficace pour comprendre les sentiments de l’enfant.
Nous vous conseillons d’arrêter tout de suite quand l’enfant refuse d’apprendre.

Ne pas laisser l’enseignement gâter le plaisir que l’enfant pourrait retirer d’apprendre par lui – même.

  1. Savoir dialoguer et trouver le bon moment

On ne peut pas faire boire un enfant qui n’a pas soif.

Utiliser le pouvoir pour enseigner  un enfant risque de bloquer son  goût d’apprendre. Cela provoque de la colère, de la rancune, un  blocage, des crises de nerfs et des larmes.

Il est plus profitable d’utiliser la méthode gagnant – gagnant, c’est une méthode où tout le monde est content et chacun en tire profit : parent comme enfant.

  1. Être un exemple

Nous ne pourrons transmettre des valeurs à nos enfants qu’à la seule condition où nous les vivons et non en les prêchant, donc le slogan « fait ce que je dis et ne fais pas ce que je fais » n’a pas sa place pour transmettre, car l’enfant ne copie que ce qu’il voit.
Pour agir comme conseillers efficaces, les parents ont besoin d’appliquer les quatre principes fondamentaux qui sont :

  • Se faire embaucher.
  • Se préparer en rassemblant beaucoup d’information utile.
  • Présenter ses valeurs une seule fois : ne pas harceler les enfants.
  • Laisser l’enfant assumer la responsabilité d’accepter ou de rejeter ces valeurs
  1. Ne pas vouloir remplacer ses enfants

Les enfants démontrent qu’ils ont des problèmes par  plusieurs signaux et  indices : ils claquent les portes, pleurent, boudent, refusent de parler, se renferment, jettent des objets. Et beaucoup plus en ce moment de confinement.

Pour aider efficacement votre enfant qui a un problème, il faudrait se rappeler que le problème appartient à l’enfant. Un parent qui s’approprie des problèmes de son enfant, il ne pourra ni l’aider ni le conseiller. Plus vous aiderez votre enfant à faire face à ses problèmes (scolaires aussi) tout seul, plus il deviendra fort et plus il pourra se prendre en charge et se sentira fier de ses capacités.

Mathy Longa, chargée culturelle au Lycée Liziba

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaires récents